mardi 26 août 2014

Poursuite d'une voiture de police par un drone

Cet été je suis allé passé quelques jours sur la Côte Atlantique et comme les plages sont belles et peu fréquentées, je me suis dis que j'allais pouvoir vider quelques lipos. 

A peine le GF680 était dans le ciel, que j'ai vu arriver une voiture de police (un 4X4) : c'était des CRS-MNS (traduction : CRS Maitre Nageur Sauveteur) qui me demande de poser ma machine au sol, les vacances commencent bien ..... :-(

Je discute avec eux, leur explique les prises de vues que je souhaite réaliser et surtout, que je ne survole pas de public (ou le moins souvent possible), que je vole au dessus du sable, de l'eau, des dunes, etc ...
Que la machine est fiable (même si l'on n'est jamais à l'abris d'un souci d'électronique), bref, je négocie :-) 

Une fois le "discours policier" passé, la curiosité s'empare du MNS et il commence à me poser plein de questions (je me dis donc que je vais peut être réussir à voler un peu ...). Je lui fais une démo de vol à vue. Je lui propose de mettre les lunettes FPV pour se faire un vol en immersion et là ..... c'est la Révélation !!!! Gros kiffe !!! (ne pas oublier que sous l'uniforme du CRS (maillot de bain, T-Shirt moulant et palmes à la main) se cache un jeune homme curieux ...).

On fume une clope ensemble et on défini dans quelle conditions je peux voler : le matin ou le soir (quand il y a peu de personnes) et j'évite les zones habitées (ca tombe bien c'est ce que je fais). 

Et en contre-partie, je lui fais une vidéo de son 4X4 sur la plage, ambiance "Alerte à Malibu" .... :-)

J'ai accepté le deal et donc voici la poursuite sur la plage :
























Cela a été l'occasion pour moi de faire plus amples connaissances avec l'équipe de MNS et de CRS présente sur cette plage. Ils font un super boulot, car surveiller autant de monde en même temps et se jeter à l'eau 10 fois / jour pour aller aider un nageur en difficulté, et bien faut le faire, c'est courageux et bien stressant.
J'ai fais un vol FPV avec eux (retour image sur un écran) et j'ai fais un survol de la zone de baignade (tot le matin quand il n'y avait personne dans l'eau) et ils ont été bluffé de la qualité de l'image mais surtout du fait que l'on appréhende mieux une situation avec un drone en FPV qu'avec des jumelles.
Je m'explique : les MNS scrutent la plage et la zone de baignade avec des jumelles en permanence. Mais quand un nageur est à 50 mètres au large, pas facile de le voir avec des jumelles. Alors qu'avec un drone : branchement lipo, initialisation du Naza, décollage et en quelques secondes on survole le nageur.
Bref, ils ont vraiment perçu le drone comme un super outil de surveillance qui leur permettrait d'être encore plus efficaces et réactifs.

On verra peut être l'année prochaine quelques machines survoler les plages pour assurer notre sécurité à toutes et à tous.

En tout cas, je remercie vraiment l'équipe qui a été super sympa, compréhensive avec moi, tout en s'assurant que je ne faisais pas de conneries et que je respectais bien les consignes qu'ils m'avaient donné.

Moralité : mieux vaut dialoguer avec les autorités compétentes et trouver une solution et un compromis pour voler dans de bonnes conditions de sécurité (et au moins on peut voler) plutôt que d'être en mode FarWest et faire tout et n'importe quoi :-)